L'estime de soi

Chaque enfant évolue à un rythme qui lui est propre. Le premier langage de l’enfant est corporel, tonico-émotionnel et gestuel avant d’être verbal. Ainsi l’une des formes les plus naturelles de l’expression infantile se fait à travers ses expressions artistiques.

L’enfant qui peut réagir sensiblement à ce qu’il entend, voit touche ou sent, développe plus facilement ses capacités et son désir de communiquer avec les autres. Ainsi toute activité créatrice le rend plus sensible et compréhensif aux choses qu’il fait et gère.

« L’art est une nécessité dans l’équilibre d’un enfant. Le sens du beau est de l’ordre du respect d’autrui et donc du respect de soi même. L’art est un média pour donner aux enfants l’envie de grandir, de rêver, de s’exprimer librement » Gérard Garouste.

Le bien être de l’enfant dépend des possibilités qu’il a de découvrir, d’expérimenter, de développer sa capacité créatrice, de chercher et trouver de nouvelles formes pour utiliser un objet. Pour cela, il combine deux facteurs très importants : sa connaissance des choses et sa propre et unique relation avec celles-ci.

Il est alors important d’indiquer que nous sommes dans un processus de création et non dans la volonté de produire une œuvre. En prenant plaisir à réaliser, l’enfant accroit sa confiance en lui et donc son estime de soi. En effet, elle se construit dès la petite enfance, à partir du regard positif et aimant que posent ses proches. L’enfant peut alors se percevoir comme une personne ayant de la valeur, quelqu’un digne d’être aimé. Des psychologues nous donnent différentes définition de l’estime de soi, élément vital pour des êtres en construction :

«  l’estime de soi se situe dans la personne, et qu’elle se définit par la cohésion entre ses aspirations et ses succès » W. Jones, psychologue

« l’estime de soi se réfère à la valeur que l’on se donne soi-même dans différentes sphères de notre vie ». D. Laporte, psychologue

« l’estime de soi n’est rien d’autre que l’idée que nous nous faisons de nous même. Cela transparait dans la façon de parler de soi, mais aussi dans les pensées et dans les actes. A. Baccus, auteure de « mon enfant a confiance en lui »

En conclusion, l’Art :

  • développe les expérimentations corporelles perceptives motrices et expressives,
  • donne accès à l’imaginaire
  • favorise l’expression non verbale et verbale,
  • revalorise les compétences nécessaires à l’estime de soi et utiles pour se sentir à sa place dans le regard des autres et dans les groupe social en général.

 

Sources : Christelle TADYSZAK, art thérapeute : http://artherapie.over-blog.net/7-index.html etla Lettre Eduquer à non violence et à la paix, n°12 de janvier 2009 : http://education-nvp.org/ressources/la-lettre/

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×